Skip to main content

Gluthathion et NAC

Le Glutathion est un des anti-oxydant les plus puissants de notre corps. Il est synthétisé notamment à partir de la cystéine un acide aminé soufré semi-essentiel.  Le corps assimile difficilement le glutathion.  Mais on a découvert que la prise de  NAC (qui est une version synthétique de la cystéine) produit de la cystéine qui elle même produit le glutathion en quantité.

La NAC ou N-acétylcystéine  

Découverte à la toute fin du XIXe siècle, la N-acétylcystéine  a commencé à être utilisée en médecine. Tout d’abord comme mucolytique (fluidifiant des sécrétions bronchiques)  sous la forme d’un médicament bien connu : le célèbre Mucomyst. 

Glutathion et NAC

Des propriétés étonnantes

Le marché des compléments alimentaires s’en est emparé depuis les  années 1980. En effet des études ont mis en lumière d’autres propriétés. La NAC est  anti-inflammatoire, antioxydante, hépatoprotectrice, cardioprotectrice etc.

La NAC apparait depuis 1999 sur la « Liste modèle des médicaments essentiels » de l’OMS pour ses propriétés d’antidote en cas d’empoisonnement par surconsommation d’analgésiques, d’antipyrétiques ou d’anti-inflammatoires non stéroïdiens .( Le paracétamol 1 étant le premier concerné).  La médecine l’utilise depuis pour contrer les effets secondaires liés à certains produits de chimiothérapie (la cisplatine par exemple) et les rayons X.

Des travaux mettent en avant sa capacité à lutter contre l’intoxication à certains pesticides et métaux lourds (plomb, mercure…).

La NAC précurseur du glutathion

Détoxination et protection  du foie 

La N-acétylcystéine en tant que précurseur permet de  remonter les niveaux de glutathion, dont le foie a besoin pour ses fonctions de filtration nettoyage  du sang.

« Dans les pathologies du foie comme l’hépatite B ou la stéatose hépatique, des travaux7 ont montré que la prise au long cours de NAC réduisait les dommages tissulaires et améliorait la fonction hépatique , mieux d’ailleurs que ne le fait la prise directe de glutathion. Chez les personnes en situation d’obésité ou diabétiques, la prise de NAC, conjointement au traitement classique par metformine, limiterait l’accumulation de graisse ou la fibrose caractéristiques de la stéatose hépatique (NAFLD/NASH8) ainsi que l’inflammation associée. »

Certains auteurs préconisent la NAC comme traitement préventif et curatif des effets secondaires des vaccins. Elle serait aussi un antidote efficace contre les effets de la tristement célèbre protéine spike. A ce jour, nous manquons d’études pour confirmer ces affirmations.

Forme, posologie, précautions

La forme à laquelle font référence les études est généralement la gélule. Quant aux doses, elles varient principalement entre 600 et 2 400 mg/jour. 

Peu de contre-indications à la consommation de N-acétylcystéine ; elles concernent surtout les personnes hypersensibles à la molécule ou sous traitement anticoagulant.

Des effets indésirables ( diarrhée ou des nausées) peuvent apparaître à des doses relativement élevées (à partir de 4 000 mg/jour, sur prescription médicale uniquement) 

 

D’après un  article paru sur le sujet sur le site : https://alternativesante.fr

Les bienfaits de la N-acétylcystéine (NAC)

 

Leave a Reply

Close Menu