La thyroïde, le chef d’orchestre du système endocrinien

La thyroïde est une glande maîtresse de notre système endocrinien.  On la trouve sur la face avant du cou, devant le cartilage de la trachée. Elle a une jolie forme de papillon.Notre système endocrinien est semblable à un orchestre dans lequel chaque glande joue sa partition avec justesse. Dans cette comparaison la thyroïde en serait le chef d’orchestre.

Vous imaginez aisément à quoi pourrait ressembler une œuvre classique jouée par des instruments de musique aux ordres d’un chef d’orchestre devenu fou.Toute comparaison gardée, la thyroïde qui déraille produit à peu près les mêmes effets sur l’équilibre et l’harmonie de notre organisme.

Une glande régulatrice de l’énergie et du métabolisme

Les hormones thyroïdiennes régulent tous les processus de production d’énergie au niveau cellulaire . La thyroïde agit sur :

  • L’activité cellulaire en régulant les échanges d’énergie au sein des cellules
  • Le métabolisme des lipides, glucides et protéines
  • Le métabolisme du calcium
  • La température corporelle
  • Les échanges respiratoires
  • La croissance  et l’ossification
  • Le développement génital
  • Les phanères, ongles, poils, cheveux
  • La dentition
  • Le développement intellectuel et psychique
Thyroïde

Système endocrinien -Larousse

 

Quand la thyroïde déraille

Les deux pathologies les plus couramment rencontrées sont l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie.

L’hyperthyroïdie 

La thyroïde part en survitesse, produit de la thyroxine (hormone thyroïdienne) en excès et le métabolisme augmente. Tout le corps et le psychisme passent à la vitesse supérieure et semblent engagés dans une sorte de course folle.  Cette accélération épuise très rapidement tout l’organisme et peut aboutir à la dépression.

On constate que la fréquence cardiaque s’accélère. Des anomalies du rythme cardiaque et des palpitations peuvent survenir. La pression artérielle augmente.Le sujet est nerveux, agité, anxieux, ne trouve pas un sommeil réparateur même s’il est fatigué.  Il a tendance à perdre du poids et souffre de troubles digestifs, notamment des diarrhées. La transpiration augmente ainsi et la personne a souvent trop chaud malgré des extrémités froides.

À un certain stade on voit apparaître une augmentation du volume de la thyroïde et les yeux sont exorbités.

L’hypothyroïdie

Ce déséquilibre se caractérise par un ralentissement de la thyroïde qui ne produit plus suffisamment de thyroxine. Comme dans un orchestre c’est le chef d’orchestre qui bat la mesure. Cette baisse d’activité se traduit ainsi par une baisse de rythme généralisée dans tout l’organisme.On constate fréquemment une prise de poids et une fatigue généralisée.  L’état de la peau, des cheveux, des ongles se dégradent vers un dessèchement. La fonction intestinale est ralentie, la personne est constipée. Le sujet vit au ralenti et devient intolérant au froid. Il a tendance à sombrer dans la dépression .

Ma thyroïde patine: pourquoi ?

Il est primordial d’identifier la cause du dysfonctionnement thyroïdien. Les premiers symptômes devraient alerter afin de supprimer au plus vite la cause et de cesser de détériorer cette glande essentielle.

Les causes alimentaires

Trop de glucides ou de sucres

Une alimentation déséquilibrée, trop riche en glucides provoque une surproduction d’insuline par le pancréas. C’est comme si un instrument de notre orchestre jouait trop haut, trop fort et prenait de la distance par rapport à la partition. Notre chef d’orchestre se voit contraint de rappeler le musicien à l’ordre. Au bout d’un certain temps il s’épuise …. et jette l’éponge .

Le manque de tyrosine (un acide aminé essentiel)

ou de son précurseur la phenylalanine que l’on trouve dans l’alimentation notamment dans les amandes, fèves, graines de courge et de sésame, lentilles, avocats, les poissons , les volailles, les huitres et les produits laitiers.

La carence en iode

En l’absence ou en manque d’iode, le fonctionnement de la thyroïde peut être ralenti, voire arrêté. L’excès d’iode prolongé peut augmenter le risque de goitre . Certains aliments sont riches en iode. Les meilleures sources restent les produits de la mer.

La prise de certains médicaments perturbe la thyroïde

Les anti-arythmiques en cardiologie, certains diurétiques, les corticoïdes et anti-inflammatoires non stéroïdiens, les contraceptifs , les hormones de synthèse, le lithium, les interférons . La liste n’est pas exhaustive. Consultez votre médecin si vous avez un traitement en cours.

Les métaux lourds

Les métaux lourds de l’environnement ont tendance à se fixer sur la thyroïde et à la dérégler. 

Les produits radioactifs et les rayonnements radioactifs 

Le stress

La thyroïde est une glande très sensible au stress. Son rôle régulateur lui impose de contrer les effets « accélérateurs » du stress sur notre organisme. Le prolongement de l’état de stress épuise la thyroïde qui peut se bloquer en sur-vitesse ou en sous vitesse.

 

Avant les traitements lourds : les solutions naturelles

Votre thyroïde commence à dérailler ? un changement de vie s’impose. Prenez conseil auprès d’un naturopathe qui vous accompagnera dans cette démarche globale qui consiste à :

  • Éliminer les facteurs de stress de votre quotidien
  • Adopter une alimentation qui nourrit correctement votre thyroïde
  • Reprendre une activité physique adaptée à votre morphotype
  • Si besoin faire une cure de micro-nutriments pour passer le cap.

Surtout n’attendez pas qu’il soit trop tard !

Leave a Reply

Anne Eschenbrenner Sidler | Naturopathe à Tours - Coach de Vie Sophrologie | Praticienne en médecine fractale