On nous rabat les oreilles depuis le début de cette crise avec les fameuses “mesures barrière” ! La litanie s’égrène toute la journée sur les chaines de radio et de télévision. On se surprend à répéter ces mots mille fois entendus, comme des robots  ayant été programmés pour répéter la même phrase . On en perd le sens, et on se surprend à jeter la phrase au fil d’une conversation sans même le vouloir .

Ce virus vient nous rappeler fort à propos quelques règles élémentaires de vie en société qui semblent avoir été perdues dans les couloirs du temps.

Au 20ème siècle on découvrait l’hygiène avec les bactéries. S’en est suivi toute une période pendant laquelle on en a enseigné les règles élémentaires suivantes :

  • se laver les mains avant de manger
  • se laver les mains après avoir été aux toilettes
  • se laver les mains en rentrant chez soi avant de faire quoi que ce soit d’autre 
  • se laver les mains avant de faire la cuisine 
  • se moucher avec un mouchoir
  • ne pas cracher ailleurs que dans un mouchoir
  • faire son lit chaque matin et aérer les draps et la pièce
  • faire le ménage régulièrement
  • laver la vaisselle sale et ne pas la laisser trainer 
  • mettre les aliments au frais afin que les bactéries ne puissent s’y développer
  • se laver le corps chaque jour 
  • mettre des vêtements propres …

Cette liste n’est bien sûr pas exhaustive

Quand j’étais enfant on ne se faisait pas la bise à tout propos. On embrassait  seulement nos parents et les personnes pour lesquelles nous avions une véritable affection . Nous gardions une certaine distance avec les personnes que nous ne connaissions pas . Cela s’appelait aussi le respect. Cette crise nous rappelle aussi au respect de l’autre , de son libre arbitre . Elle nous rappelle aussi au respect de nous même.

Le port du masque ne peut se substituer à  toutes ces habitudes respectueuses entre humains.

Son effet pourrait même être contre-productif , car il nous laisse croire qu’il nous protège et qu’il protège les autres et il nous fait oublier que les mesures d’hygiène élémentaires sont les plus importantes pour stopper une épidémie.

Je m’interroge sur l’interêt de contraindre toute la population à porter un masque sans discernement et sans conscience des vrais dangers sanitaires mais de nombreux auteurs se sont déjà penchés sur le sujet…

Un petit mot sur le gel hydroalcoolique très en vogue pour se substituer à l’eau et au savon.  Ce produit alcoolisé n’est pas anodin sinon il ne serait pas efficace pour désinfecter les mains.  Quels seront les effets à long terme d’en faire une usage multi quotidien? Personne ne semble se pencher sur le problème pour l’instant.

Il ne devient utile  que si on n’a pas accès à  l’eau et au savon. Or toute la communication  nous laisse à penser que son usage est indispensable à chaque instant! Je m’interroge sur les bénéfices pour la population, mais je suis sûre qu’ils sont juteux pour les fabricants…

Pour en finir je tiens à vous rappeler que nous avons tous un système immunitaire qui (hormis quelques personnes sous traitements spéciaux) fait extrêmement bien son job car il s’entraîne depuis que nous sommes nés. C’est un peu l’équivalent de nos forces armées. Il est en alerte en permanence et repousse des légions de virus et de bactéries à chaque instant. Par contre il s’effondre avec  la peur. Comme pour toute armée le moral des troupes est capital. On en reparle dans un prochain article ?

 

 

Laisser un commentaire

Anne Eschenbrenner Sidler | Naturopathe à Tours - Coach de Vie Sophrologie | Praticienne en médecine fractale