Les neurotransmetteurs : sérotonine et adrénaline

neurotransmetteurs sérotonine et adrénaline

Les neurotransmetteurs sont les messagers chimiques du cerveau. Ils permettent la régulation de notre organisme par les messages qu’ils transmettent. Il en existe des dizaines répertoriés aujourd’hui.
Ils sont indispensables à notre bien-être, car ce sont eux qui permettent au cerveau de communiquer avec le reste du corps. Sans eux, pas de contraction musculaire – volontaire ou involontaire, pas de respiration. Les hormones ne seraient pas délivrées. Sans eux, nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir, d’éprouver des joies ou des peines.

Certains sont particulièrement intéressants de part leur importance pour notre bien être, et parce que notre façon de nous alimenter agit sur leur production.

70 % d’entre eux sont fabriqués dans nos intestins à partir d’acide aminés issus de la décomposition des proteïnes et en présence de différentes vitamines (notamment issues du groupe B ) et de minéraux (notamment le magnésium) qui font office de catalyseurs, (un catalyseur est une molécule qui permet de mettre en route une réaction chimique, sans lui la transformation attendue ne se produit pas) .

Pour fabriquer nos neurotransmetteurs il nous faut donc : des protéïnes ,des vitamines et sels minéraux et un intestin équilibré et en bonne santé.

Aujourd’hui nous allons parler plus particulièrement de deux d’entre eux : la sérotonine et l’adrénaline

Sérotonine : le grand calmant
Elle est principalement synthétisée dans notre intestin à partir un Acide aminé : le Tryptophane
On trouve le tryptophane principalement dans la volaille, le poisson, les œufs, les produits laitiers, le chocolat ou encore certains fruits (amande, noix de coco, banane)

La sérotonine régule les comportements et amène le calme , elle favorise l’entrée dans le sommeil. Elle contrôle l’appétit, l’agressivité, le comportement sexuel et le système cardiovasculaire .
C’est aussi un médiateur de la douleur, des taux bas de sérotonine engendrent des perceptions aggravées de la douleur comme dans la fibromyalgie

Un taux de sérotonine bas entraine impulsivité, irritabilité, agressivité, troubles du sommeil et dans les cas extrêmes des tendances suicidaires violentes.

Adrénaline : aide à faire face au danger et au stress, stimule les autres neurotransmetteurs .
Elle est synthétisée à partir de la dopamine et de la noradrénaline dans le système nerveux central et par les glandes surrenales.
Elle provoque une accélération du rythme cardiaque, une hausse de la pression artérielle, une dilatation des bronches et des pupilles. Elle répond à un besoin momentané d’énergie .

C’est le neurotransmetteur qui nous permet d’agir dans une situation de stress ou de danger. Sa duée d’action est brève .
Nous en produisons en été de stress.
Si le stress devient chronique nous épuisons nos glandes surrénales et notre organisme car l’état d’urgence n’est pas prévu pour durer, il doit répondre à un besoin immédiat de survie, le temps de se mettre à l’abri.

Quand nous en produisons de trop nous sommes fatigués, nous manquons de concentration, nous sommes anxieux, et nous finissons par être épuisés et cela peut nous mener à la dépression.

Evitons donc les états de stress permanent, prenons le temps de nous poser, de faire le point et de retrouver notre calme afin de ne pas épuiser notre organisme

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Laisser un commentaire