Les neurotransmetteurs

Les neuro-transmetteursLes neurotransmetteurs sont les messagers chimiques du cerveau. Ils permettent la régulation de notre organisme par les messages qu’ils transmettent. Il en existe des dizaines répertoriés aujourd’hui.
Ils sont indispensables à notre bien-être. Ce sont eux qui permettent au cerveau de communiquer avec le reste du corps. Sans eux, pas de contraction musculaire – volontaire ou involontaire, pas de respiration. Les hormones ne seraient pas délivrées. Sans eux, nous serions incapables de voir, de penser, de comprendre, de nous souvenir, d’éprouver des joies ou des peines.

Certains sont particulièrement intéressants de part leur importance pour notre bien être, et parce que notre façon de nous alimenter agit sur leur production.

70 % des neurotransmetteurs sont fabriqués grâce à nos intestins à partir d’acide aminés issus de la décomposition des protéines et en présence de différentes vitamines (notamment issues du groupe B ) et de minéraux (notamment le magnésium) qui font office de catalyseurs, (un catalyseur est une molécule qui permet de mettre en route une réaction chimique, sans lui la transformation attendue ne se produit pas) .

Pour fabriquer nos neurotransmetteurs il nous faut donc : des protéines ,des vitamines et sels minéraux et un intestin équilibré et en bonne santé.

Aujourd’hui nous allons parler plus particulièrement de deux d’entre eux : le GABA et l’acétylcholine.

Le GABA : acide gamma-aminobutyrique

GABA : acide gamma-aminobutyrique ou acide glutamique synthétisé dans le cerveau à partir d’un Acide aminé : la glutamine .
On trouve la glutamine dans les protéines animales : œufs , viandes blanches, les légumineuses comme les lentilles ou les pois chiches, les légumes feuilles comme les épinards ou le persil. Et pour transformer la glutamine en GABA il ne faut pas oublier la vitamine B6 et le magnésium.

On trouve la vitamine B6 dans presque tous les aliments. Les poissons gras (maquereau, saumon, thon), les abats (foies), les volailles, les viandes et les pommes de terre en sont particulièrement riches.
On trouve de fortes concentrations de magnésium dans les légumineuses, les oléagineux ( noix diverses) les céréales complètes, les légumes à feuilles vert foncé, le germe de blé, les fruits de mer.

Il nous permet d’affronter nos peurs, nous aide à nous relaxer. C’est le frein de notre système nerveux

C’est le plus répandu dans le cerveau, il régule les modes de fonctionnement anxiogènes : angoisse, anxiété, burnout. Il module une grande partie des autres neurotransmetteurs.

Un dysfonctionnement des voies GABAergiques fait que l’on n’arrive plus à réguler ses peurs et qu’on a des difficultés à s’endormir. Cela peut se traduire par l’apparition de convulsions et de mouvements involontaires comme chez les épileptiques.

L’Acétylcholine

Acétylcholine : c’est le neurotransmetteur de la mémoire et de la concentration
Il est synthétisé à partir d’une substance de l’alimentation qui n’est pas un acide aminé : la choline, et de la forme active de l’acide pantothénique ou vitamine B5.

Les meilleures sources de cholines sont :  le jaune d’œuf, la viande, le foie, le soja, le germe de blé, les choux .
On trouve la vitamine B5 dans presque toute l’alimentation et de fortes concentrations dans la gelée royale, l’ortie piquante et les céréales germées.

Lorsque la régulation ou la production d’acétylcholine sont perturbés et l’on voit apparaître des troubles de la mémoire. Viennent s’ajouter des difficultés de concentration et cela peut aller jusqu’à la démence. C’est une des pistes sérieuses étudiées dans la maladie d’Alzheimer.

Laisser un commentaire

Anne Eschenbrenner Sidler | Naturopathe à Tours - Coach de Vie Sophrologie | Praticienne en médecine fractale