Dopamine et noradrénaline, des neurotransmetteurs

Aujourd’hui nous allons parler plus particulièrement de deux d’entre eux : la dopamine et la noradrénaline.

La dopamine est tout particulièrement intéressante car elle sert de base pour la fabrication de la noradrénaline. Ce qui signifie que si on a un déséquilibre en dopamine , on aura un déséquilibre de noradrénaline.

La Dopamine : elle est synthétisée en grande partie grâce à notre intestin à partir d’un acide aminé, (une protéine) : la Tyrosine, mais aussi dans notre hypophyse la glande située au milieu du cerveau .
Elle commande le fonctionnement musculaire, la croissance, le système immunitaire. Elle régule les instincts de survie primaires qui sont la recherche du plaisir et l’évitement de la douleur.
La tyrosine est abondante dans l’alimentation : plus particulièrement dans les volailles, amandes, bananes, avocats et graines de citrouille ou de sésame.

Son déséquilibre joue sur les mécanismes de motivation et peut amener à la dépression, ou à des comportements addictifs.
Son excès peut être à l’origine d’hallucinations ou de phénomènes délirants en allant jusqu’à la schizophrénie.
Son déficit rigidifie le fonctionnement musculaire , provoque des tremblements et est l’un des symptômes de la maladie de Parkinson.

La Noradrénaline est le grand régulateur du système nerveux .

Elle stimule l’attention , contrôle la libération de nos hormones et régule nos comportements sociaux.
Elle crée un terrain favorable à l’éveil, l’apprentissage, la sociabilité, la sensibilité aux signaux émotionnels, le désir sexuel. À l’inverse, lorsque la synthèse ou la libération de noradrénaline est perturbée, peuvent apparaître repli sur soi, détachement, démotivation, dépression, baisse de la libido.
Son manque peut pousser à des comportement anti sociaux, voir à la criminalité.

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Laisser un commentaire

Anne Eschenbrenner Sidler | Naturopathe à Tours - Coach de Vie Sophrologie | Praticienne en médecine fractale