La contraception respectueuse de l’équilibre féminin

contraception respectueuse de l’équilibre féminin

Ces cinquante dernières années ont vu l’apparition de la pilule, remède supposé miracle pour donner aux femmes le pouvoir de contrôler les naissances.

Dans notre monde de dualité la pilule ne présente pas que des avantages, et avec le temps son côté sombre nous apparaît de plus en plus évident.

Je ne m’attarderai pas sur le côté purement commercial de ce produit distribué comme un médicament par les laboratoires pharmaceutiques et sensé résoudre tous ou presque les « problèmes féminins ». A tel point qu’aujourd’hui, elle stoppe les menstruations, et soignerait l’acné et les troubles prémenstruels….chez les toutes jeunes filles de plus en plus jeunes.

Je voudrais revenir sur des croyances sociales de plus en plus ancrées dans nos vies à propos des règles .

Douloureuses ?vraiment ?: croyance transmise de mère en fille (épigénétique) et entre copines

Désagréables et contraignantes? : Moon cup ou taosime ou sex yoga

Inutiles ? Le corps énergétique de la femme est masculin et son énergie forte doit pouvoir être évacuée si on ne sait pas la gérer ou la récupérer

 

Mais revenons à la contraception :

La pilule :

La pilule est une véritable castration chimique dont la femme devient le jouet bien malgré elle .

Comment fonctionne la pilule ?

La pilule apporte au corps un cocktail d’hormones qui fait croire au cerveau que la femme est enceinte : elle bloque l’ovulation, assèche les muqueuses et entraine jusqu’à 150 changements chimiques dans le métabolisme, dont certains , à long terme ont un effet dévastateur.

Nous voyons augmenter les cancers du sein et du col de l’utérus, les maladies cardiovasculaires, les problèmes de stérilité et des troubles hépatiques et biliaires . ( excès d’hormones dans le foie)

L’excès d’oestrogènes épuise les surrénales, fait s’effodrer notre système immunitaire et nous mène à des ménopauses problématiques.

Ses effets secondaires ne sont pas négligeables non plus : perte de libido, nausées, vomissements, migraines, douleurs aux seins, prise de poids , déficit en vitamines de type B, C et E, ainsi qu’en zinc, magnésium et acide folique.

La pilule existe aussi sous forme d’implants ou de patch qui sont tous aussi toxiques à long terme.

Les autres moyens de contraception à notre disposition globalement moins toxiques:

Le stérilet : provoque souvent des menstruations douloureuses ou hémorragiques et maintient l’utérus en état constant d’inflammation.

Les spermicides

Le préservatif

Quelles solutions respectueuses de notre équilibre ?

Tout d’abord rayer le mythe du cycle de 28 jours de vos croyances. Nous ne sommes pas des horloges atomiques !

La méthode symptothermique : ( Ogino, Knauss, Billings)

en association avec l’examen de la glaire cervicale , de la position du col par rapport au vagin (très haut et ouvert dans le vagin au pic de la fertilité).

La gymnastique utérine : sex yoga (Mona Heber) ou taoïsme (Benj Rousseau Drouet) : les femmes papillon.

La cape cervicale : elle a la forme d’un dôme en caoutchouc. Elle recouvre le col de l’utérus comme un bouchon et peut être laissée en place jusqu’à 3 jours . Elle est économique ( se conserve jusuq’à 7 ans)

La lunaception : c’est une technique qui permet grâce à une alternance judicieuse de lumière et d’obscurité de synchroniser en quelques mois les cycles hormonaux et les rythmes biologiques avec les phases de la lune . L’ovulation aura alors lieu en parfaite coordination avec la lune.

“Au début des années 70, Louise Lacey se livre à des expériences et se rend compte qu’en dormant dans le noir total sauf pendant 3 jours du cycle où elle gardait une lampe de chevet de 40 watt près de son lit (ou bien en laissant dans la pièce à côté une lampe de 75 watts), l’ovulation survenait systématiquement pendant les 3 jours où la lumière était allumée.
….
L’introduction de la lumière va leurrer la glande pinéale qui a été programmée depuis la nuit des temps pour associer ovulation avec pleine lune, et l’ovulation interviendra pendant cette période là.

Il est important (à l’exception de ces 3 jours) de dormir du 1er au 11ème jour de votre cycle dans le noir total, ce qui signifie éliminer toute source de lumière (oui, même votre radio réveil!), de mettre un boudin sous les portes et des rideaux occultant à vos fenêtres. Le 12ème jour vous installerez à votre chevet ou au pied de votre lit une lumière de faible intensité (40 watts suffisent) que vous laisserez allumée toute la nuit 3 nuits de suite. Puis, à compter du 15ème jour, dormez à nouveau dans l’obscurité totale jusqu’à la fin de votre cycle. Un cycle commence toujours avec le premier jour des règles.

Apparemment la lunaception permet de rétablir la régularité des cycles en 2 à mois cycles.”

la Lunaception une méthode naturelle pour réguler l’ovulation

Les indicateurs de fertilité :

Ova tests : l’Ovatel est une petite lentille de poche sur laquelle on dépose chaque jour un peu de salive et qui est capable de détecter les phases du cycle

Il existe aussi des tests urinaires, sous forme de bandelettes , de stylos ou de cassette

Le bioself  ou ladycomb : dispositif électronique qui enregistre la température basale du corps et l’intègre à une mémoire ou est inscrite l’évolution thermique des 12 derniers cycles .

Et les hommes ?

Aujourd’hui la responsabilité de la contraception n’incombe plus seulement aux femmes . Ne les oublions pas

En conclusion : apprenez à connaître votre corps, à écouter ses messages, et laissez vous guider !

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Bibliographie :

La médecine des femmes Ed. « du Roseau » de Mona Hebert

La sexualité féminine Ed. « Medicis » de Benj Drouet-Rousseau

Laisser un commentaire