Drum

Drum le petit avion

En Italie, la loi impose depuis peu 12 vaccins pour des enfants de moins de 6 ans. Cette loi est assortie de mesures très répressives envers les parents « contrevenants ».

Notre nouvelle ministre de la santé dont les excellents rapports avec l’industrie pharmaceutique ont certainement contribué à sa nomination, veut à son tour en imposer 11 dans les deux premières année de l’enfant.

“Nous réfléchissons à rendre obligatoires les onze vaccins (poliomyélite, tétanos, diphtérie, coqueluche, rougeole, oreillons, rubéole, hépatite B, bactérie Haemophilus influenzae, pneumocoque, méningocoque C) pour une durée limitée, qui pourrait être de cinq à dix ans”, a indiqué la ministre, ajoutant que “l’Italie l’a fait la semaine dernière”.

Alors réfléchissons un peu. 11 vaccins, cela signifie la « protection » contre 11 maladies que ce bébé qui vient de naître et qui est en parfaite santé pourrait potentiellement contracter avant ses deux ans et au cours de sa vie .

Donc, voilà notre nouveau né protégé contre ces 11 maladies . Formidable ! Et pour les autres maladies qu’il pourrait contracter on fait quoi ? Parce que là, si on lit le moindre livre de pathologie, rien que sur les maladies dites «  contagieuses » , il y a de quoi mourir d’angoisse quand on est parents.

Il vaudrait mieux finalement ne pas être né, ce serait bien plus sûr….`

C’est un vrai miracle que l’humanité ne se soit pas éteinte avant l’entrée en scène des vaccinations et de la médecine moderne.

En attendant je vous propose l’histoire de Drum un petit avion qui vient de sortir d’usine….

Drum est un petit planeur qui a besoin d’être tracté par un avion à moteur pour décoller. Il dispose du minimum en termes de commandes de vol, mais il a déjà un pilote automatique perfectionné qui le maintient dans son domaine de vol en permanence, à condition qu’on ne le secoue pas de trop . Il est en apprenti-sage à chaque instant et chaque nouvelle expérience de vol est rajoutée dans la base de données de son pilote automatique, qui a la faculté de se mettre à jour tout seul. Il n’a aucun besoin d’armement, car il est à l’abri derrière les lignes ennemies. De toutes façons il ne pourrait pas transporter toutes les armes que transportent ses grands frères quand ils partent au combat.

Tant qu’il n’a pas de moteur, il incapable de décoller tout seul, alors transporter de l’armement , vous n’y pensez pas !

Un jour, un mécanicien fort peu avisé décide de lui faire une modification pour qu’il puisse transporter de l’armemen . Drum lui fait confiance. Et le voilà parti, tout fier avec sa première modification derrière son avion tracteur. Le décollage ne se passe pas trop mal, mais quand il se retrouve seul dans les airs, il éprouve un inconfort grandissant, comme un truc qui le gêne, et son pilote automatique ne réagit pas comme d’habitude. Il écourte sa mission, arrive en vue de la piste, l’atterrissage n’est pas terrible, il part en crabe, mais finalement il arrive à redresser la situation et rentre se mettre au chaud dans le hangar.

Le mécanicien revient et trouve que tout s’est bien passé, et sans demander son avis à Drum décide de l’équiper du dernier armement super sophistiqué pour sa prochaine mission. Drum ne comprend pas trop ce qu’il va faire de cet armement puisqu’il est en sécurité derrière les lignes ennemies et que sa mission n’est que d’apprendre à voler tout seul .

Drum repart en mission docile. Le décollage est difficile, l’avion a du mal à le tracter, il est trop lourd, et le pilote n’arrive pas à le stabiliser . Au largage du câble Drum « décroche *», malgré tous les efforts de son pilote , le pilote automatique s’est mis en panne et fait n’importe quoi, il ne peut pas gérer autant de nouvelles données à la fois et n’a pas été programmé pour emporter de l’armement. Drum se sent très mal, il va rater sa mission et le sol se rapproche dangereusement. Après quelques secondes qui lui paraissent être des heures , Drum réussit à reprendre de la vitesse et à récupérer de la portance **, son pilote est hors de danger pour l’instant mais il faut encore rentrer au terrain et arriver à atterrir sans encombre. L’approche de la piste est difficile, Drum ne sait plus trop où il en est, il est épuisé, cet armement trop lourd pour lui le déséquilibre. Dans un dernier effort il se jette sur la piste et réussit à atterrir.

Il y a quelques dégâts, mais ils sont réparables. Drum est terrorisé mais en vie !

Son pilote est très en colère après le mécanicien. L’armenent ce n’est pas encore pour lui, c’est bien trop tôt, il est bien trop petit . Il lui faut d’abord un moteur , du blindage et un vrai système d’armes qui sache prendre en compte l’armement. Ensuite il lui faudra apprendre à utiliser tout cela avant d’être capable un jour de conduire une mission de guerre et de traiter plusieurs cibles à la fois . Mais pour l’instant il va aller se faire consoler et rafistoler par les chaudronniers.

* se dit d’un avion qui pique du nez car ses ailes ne le portent plus

** force qui permet à l’avion de se faire « porter » par l’air

#Lanvolduphenix

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Laisser un commentaire