Canicule et coup de chaleur

Canicule et coup de chaleur

Nous sommes en été , cela ne vous a pas échappé d’autant plus que les médias nous rabattent les oreilles avec les « dangers » de la « canicule ».

A vrai dire , il y a encore une trentaine d’années aucune « canicule » ne ne semblait nous menacer, pas d’alerte orange, rouge etc.. pas de climatisation non plus… Aujourd’hui encoreil y a de nombreux endroits dans monde où il fait bien plus chaud , où les gens n’ont pas d’électricité et souvent pas beaucoup d’eau non plus.

La grande différence entre eux et nous est qu’ils ne vivent pas dans la peur, ce qui ne les empêche pas d’être prudents face à leur environnement.

Ils savent ce qu’est un « coup de chaleur » ou insolation ou encore «coup de bambou », pour ne citer que les dénominations les plus courantes, et ils prennent soin de l’éviter.

Les symptômes classiques par ordre croissant :

mal de tête, fatigue, nausées, diarrhée, fièvre, crampes, confusion mentale, raideur de la nuque , délire.

Dans les cas graves les symptômes peuvent ressembler à ceux d’ une méningite et la mort peut survenir en quelques heures.

Les causes :

une exposition trop prolongée à une source de chaleur importante qui met les sytèmes de régulation du corps à trop rude épreuve. ( Exposition excessive au soleil ou stationnement trop long dans un endroit ou la température dépasse les capacités de régulation de l’organisme, effort physique trop important à une température trop élevée).

Chaque organisme est différent et les mêmes causes ne produiront pas les mêmes effets chez Maurice qui est en pleine force de l’âge et travaille tous les jours à l’extérieur que chez Madeleine qui a fêté ses 90 printemps et qui ne sort plus de chez elle depuis 10 ans.

Les conséquences :

Le corps allume tous les voyants d’alerte de « surchauffe » et essaie en même temps d’évacuer la chaleur par tous les moyens à sa disposition . S’il n’y arrive pas la mort survient rapidement.

Mesures à prendre d’urgence en attendant les secours  : aider le corps à évacuer la chaleur emmagasinée le plus rapidement possible aussi bien par l’intérieur que par l’extérieur mais sans brutalité.

– Mettre la personne dans un endroit frais et ventilé

– Lui faire prendre un bain d’eau tiède salée si elle est consciente, sinon l’ envelopper de serviettes mouillées avec de l’eau à température ambiante à renouveler aussi souvent que nécessaire

– Ne surtout pas essayer de faire baisser la fièvre par des anti pyrétriques qui pourraient empêcher le corps d’évacuer la chaleur

-S i possible hydrater la personne en lui faisant boire des petites gorgées d’eau fraîche mais non glacée afin de ne pas provoquer un choc thermique supplémentaire .

Si vous êtes dans un endroit isolé, que vous ne pouvez pas compter sur l’arrivée rapide (moins de quelques heures) des secours et en cas de déshydratation intense (sécheresse de la peau et des muqueuses ) faire absorber des comprimés de sel pour aider le corps à garder l’eau.

Buy Me a Coffee at ko-fi.com

Et bien sûr, pensez immédiatement à faire un soin  HFC via votre téléphone.

Laisser un commentaire