A propos de l’inconscient (2/3)

linconscient

A propos de l’inconscient (2/3)

Comment savoir si je suis inconscient ? Par nature même, ce n’est pas possible d’être conscient que je suis inconscient comme le dirait Monsieur de Lapalisse.

Ce qui est important, est d’éviter à tout prix cet état, car il est hors de mon contrôle.

On peut seulement observer les états d’inconscience chez les autres . On peut observer une personne plongée dans le coma, ou à un moindre degré sous l’effet de drogues . Une personne ayant subi un choc physique ou émotionnel se trouve également plongée dans une sorte d’inconscience.

De même une personne sous l’effet de la douleur se trouve dans un état de conscience modifié.

Tous ces états de conscience modifiés sont générateurs d’enregistrements « sauvages » de la part de notre inconscient. Le moindre stimuli extérieur est enregistré et gravé dans notre corps .

Tant que l’enregistrement n’est pas « réactivé », il ne se passe rien . Tout va bien.

Puis, un jour, une nuit, un tout petit détail déclenche l’enregistrement et c’est le début des ennuis. Une douleur, une tristesse, une angoisse ou toute autre émotion apparaît, soudainement sans aucune raison apparente. Et bingo ! Me voilà replongé dans l’évènement passé, sans même que je puisse m’en douter. Et là je retombe dans le même état d’inconscience ou de semi inconscience , mais je ne le sais pas et le cycle infernal commence . Car à chaque « réactivation » j’augmente la charge émotionnelle de l’incident initial . Et je traverse la vie ainsi et un jour, la charge devient tellement forte que mon corps ne peut plus compenser et que les émotions se cristallisent dans la matière. C’est à ce moment qu’apparaît la maladie (mal à dit) .

Mon corps me parle, me crie qu’il faut que je le libère de toutes ces charges car il en a déjà bien trop supporté et qu’il n’en peut plus.
Buy Me a Coffee at ko-fi.com

comment ça marche

Laisser un commentaire